MA SEMAINE MODE: MES INSPIRATIONS DU MOMENT

 

 

Sources:
#1: CATALOGUE H&M // #2: LOOKBOOK URANIUM AUTOMNE-HIVER 2012 // #4: NORMAL GETS YOU NOWHERE, BY KELLY CUTRONE //#5: MARIE CLAIRE US // #6: CATALOGUE SIMONS // #7: ISABELLA BLOW // #8: NORMAL GETS YOU NOWHERE, BY KELLY CUTRONE // #9: MARIE CLAIRE US // #10: LOOKBOOK URANIUM AUTOMNE-HIVER 2012

1 comment

INSTAGRAM: @elodielaetitia



HELLO, VOGUE BRITISH, i-D, FLARE ET STYLE.COM!

C’est un vrai party de papier glac√©! Apr√®s deux week-ends charg√©s (sans parler des semaines qui les accompagnent), je ne d√©sire rien de plus pour celui-ci que de m’enfoncer dans un bon bain chaud, une pile de magazines √† port√©e de mains, et d’oublier le reste du monde. Allez, soyons fous, peut-√™tre que je chercherai un vernis bleu p√Ęle (il parait que √ßa d√©tend!) pour me faire une manu/p√©di. Et que je me ferai livrer des gaufres v√©g√©taliennes de chez Aux Vivres. Ou bien que si vous me proposez d’autres techniques de relaxation, je les mettrai en Ňďuvre. ;)

Je viens de descendre √† la bo√ģte aux lettres, et miracle! Mon Marie Claire US est arriv√© (bim, sur la pile). Il √©tait temps, cela fait au moins deux semaines qu’il est en kiosques… Mais le jeu en vaut la chandelle! Par contre, je suis un peu d√©√ßue du second num√©ro de Style.com Magazine, par rapport √† la premi√®re √©dition. Avez-vous eu l’occasion de le lire? Si oui, qu’en pensez-vous? Et quels magazines ou articles avez-vous aim√© ce mois-ci?

Add a comment

MOIS DE SENSIBILISATION √Ä L’ENDOM√ČTRIOSE

Ok, c’est sympa de parler chiffons, mais on s’entend qu’on peut faire une pause, une fois de temps en temps, non?

Il y a une question que j’avais envie de traiter depuis un bon moment sur HelloElo, sans r√©ussir √† trouver comment l’aborder… Jusqu’√† d√©couvrir la vid√©o ci-dessous. Imaginons que vous ayiez 9 bonnes copines. Selon les statistiques, l’une d’entre vous serait √™tre atteinte d’endom√©triose, et il y a de grandes chances qu’elle ne soit m√™me pas au courant. Je vous encourage donc fortement √† prendre 5 minutes de votre temps pour regarder cette vid√©o explicative et √† la partager autour de vous!

Endometriosis from Endometriosis.org on Vimeo.

Mesdames, m√™me si on vous dit le contraire, sachez que des douleurs intenses durant vos r√®gles ne sont JAMAIS normales. (Et ce malgr√© les malheureusement habituels “Tu es douillette”,”Bien s√Ľr que t’as mal, tout le monde a mal!”, et autres joyeuset√©s, qui causent un d√©lai de diagnostic de 7 ans en moyenne.)

Pour plus d’informations sur l’endom√©triose et des t√©moignages en fran√ßais, je vous invite √† visiter le site de l’association Endofrance.

Add a comment

JE HAIS LES JEUNES FILLES.

C’est le sous-titre de l’anthologie regroupant les parutions les plus marquantes du d√©funt* magazine 20ans, publi√©e par les √©ditions Rue Fromentin.

Sans essayer de faire pleurer dans les chaumi√®res, j’ai une relation toute particuli√®re avec ce magazine. Ayant √©t√© √©lev√©e dans un milieu √† 100% f√©minin, et tr√®s peu supervis√©e dans mon enfance, j’ai vite trouv√© dans les magazines de mes grandes soeurs l’√©ducation, la formation et la culture que je ne trouvais pas √† la maison. Jeune & Jolie, Marie Claire, Elle, et surtout 20ans me sont tomb√©s entre les mains alors que je d√©butais la primaire, et que je cherchais en vain de quoi nourrir mes yeux. Les Biblioth√®que Verte me glissaient des doigts en une couple d’heures, d√©j√† finis, d√©j√† p√©rim√©s. Il m’en fallait toujours plus √† lire, et c’est ainsi que je me suis mise √† fouiner chez mes a√ģn√©es.

J’ai vite d√©couvert une diff√©rence entre les diff√©rents magazines que je pouvais y trouver. Marie Claire et Elle ne m’attiraient pas, pas si je pouvais trouver autre chose. J’y lisais des histoires de mariages difficiles, d’excision, d’alcoolisme, dont certains termes m’√©chappaient – encore heureux. Jeune & Jolie, je le lisais avant tout pour le voyage. Pour savoir ce que √ßa pouvait faire d’√™tre une jeune et jolie fille d’environ 17 ans, quand j’en avais moi-m√™me une dizaine de moins. J’ai m√™me jet√© un oeil dans certains Entrevue, pour les entrevues, justement. Mais rien n’√©galait l’attrait, la puissance d’un 20ans. Tout y √©tait! La culture des ann√©es 90, des livres aux films en passant par les people. Je me souviens d’y avoir √©t√© marqu√©e par la crudit√© du r√©sum√© de Kids, de Larry Clark, et du t√©moignage d’une fille qui s’√©tait reconnue dans le livre d’Ann Scott, Superstars.

Et bien s√Ľr, il y avait la mode. Moi qui ne me suis attard√©e sur aucun √©ditorial de magazine jusqu’√† apr√®s ma majorit√© (ironique, hein?), je suivais avec attention ce qui √©tait publi√© dans 20ans. Pourquoi? Avant tout parce que la mode √©tait pr√©sent√©e sur des vraies gens, interview√©s pour des micro-trottoirs dans les quartiers in de Paris, du Marais √† Ch√Ętelet-Les-Halles. Une g√©n√©ration en Frye, Xuly B√ęt, Calvin Klein. Il y avait les s√©lections shopping √† th√®me, par type de personnalit√©, qui m’attiraient par leur fa√ßade √©ditoriale et leur aspect interactif, et me faisaient faire face √† mes envies de style. Et derri√®re tout √ßa, il y avait Emmanuelle Alt, l’actuelle r√©dactrice en chef du Vogue Paris, qui faisait ses armes en tant que responsable mode. C’est gr√Ęce/√† cause d’elle, que lors d’un voyage en Angleterre, j’ai d√©pens√© mon argent de poche pour aller m’acheter une paire de tongs noires chez Gap, parce que je voulais la porter avec du vernis noir et un look minimaliste… Tel que vu dans 20ans.

Oui, c’est √† la lecture de 20ans que j’ai d√©couvert, alors que j’√©tais encore toute jeune, que lorsque je serais grande, je voudrais √©crire dans un magazine. Et puisque j’en √©tais si s√Ľre, je me suis inscrite comme r√©dactrice au journal de mon √©cole primaire. J’√©tais alors √Ęg√©e de quoi, 6, 7 ans? Mais en lisant Je hais les jeunes filles, j’ai r√©alis√© un autre aspect formateur du magazine. 20ans a appris √† toute une g√©n√©ration de filles √† avoir un certain recul par rapport aux valeurs de la soci√©t√©. En s’adressant √† ses lectrices comme √† des adultes, et non √† une bande d’√©cervel√©es, l’√©quipe du magazine a r√©ussi √† les sensibiliser √† des sujets de soci√©t√© comme la drogue, la d√©pression, le suicide ou la violence conjugale. √Ä des questions comme l’amour, le couple, la sexualit√©. Derri√®re chaque test, chaque entrevue, il y avait un “v√©ritable” sujet, avec des enjeux pertinents √† l’√©poque comme √† la tranche d’√Ęge des lectrices. 20ans, ce n’√©tait pas un magazine de midinettes, mais un v√©ritable manuel des Castors Juniors du passage √† l’√Ęge adulte.

Je hais les jeunes filles s’adresse √† tous ceux et celles qui s’int√©ressent √† la presse f√©minine, qui s’int√©ressent √† la culture, qui aiment les personnages et les oeuvres irr√©v√©rencieux, surprenants et anti-langue de bois. Si les ann√©es 90 vous manquent, si 20ans vous manque, si vous n’avez pas retrouv√© dans les derni√®res versions du magazine le 20ans que vous aimiez et que vous ne comprenez pas pourquoi, si vous n’avez pas retrouv√© dans les derni√®res versions du magazine le 20ans que vous aimiez et que vous savez pourquoi, si vous √™tes √† la recherche d’une figure f√©minine √† admirer dans le milieu du magazine (Google: Isabelle Chazot), si Diast√®me, Eug√®ne Mansfield, le Dr Perlmutter ou Val√©rie Robert vous manquent, si vous cherchez un livre √† la fois intelligent et douloureusement dr√īle: commandez-le sans attendre.

*: Aux derni√®res nouvelles, il a √©t√© rachet√©, puis vendu, puis rachet√©, puis vendu / publi√©, puis arr√™t√©, puis publi√©, puis arr√™t√©… Quel que soit son statut actuel, je pense que toutes les lectrices de la p√©riode 1994-1999 adh√®reront √† la notion que LE magazine 20ans est d√©finitivement disparu.

PS: C’est dommage de devoir le pr√©ciser, mais: ceci n’est PAS un billet sponsoris√©!

1 comment

HELLO, NOUVEAU & VINTAGE, ET MARIE CLAIRE US!

Dernière lecture: Le Marie Claire US.

Dernières trouvailles high-street: Un blazer floral et le pantalon assorti (vus ici), un pantalon rayé style pyjama, et une jupe à micro-motifs fleuris.

Derni√®res trouvailles vintage: Une blouse Georges Rech (vue ici), une chemise en denim Calvin Klein, un blazer Ann Taylor et un blazer bleu tout droit sorti de Miami Vice, que ceux qui me suivent sur Instagram (@ElodieLaetitia) reconnaitront s√Ľrement.

Add a comment